L'épisode Ryanair doit nous pousser à faire le ménage dans le modèle du low cost  03/10/17

COMMUNIQUE I A l'occasion du débat oorgnaisé en séance plénière le 3 octobre 2017 suite aux annulations de vol de Ryanair.

Ces annulation sont une nouvelle provocation de la compagnie low cost qui pénalisent au total plus de 700 000 passagers à cause d’une mauvaise gestion de ses planning.

On a clairement à faire à une société qui fait des passagers une variable d’ajustement, ce qui n'est pas tolérable.

Suite aux dernières annonces concernant 18000 nouvelles suppressions, je souhaite interpeller la Commission sur le fait que Ryanair ne doit pas seulement respecter la législation européenne en matière de droits des passagers, mais aussi être sanctionné.

Concrètement, nous devons nous assurer que toutes les personnes dont les vols ont été annulés seront bien prises en charge, mais aussi renforcer la législation pour empêcher de tels abus. 

Cet épisode met aussi en évidence les limites du modèle low cost qui n’est vertueux ni pour la planète, ni pour les salariés du secteur, ni pour les consommateurs. Il est grand temps que l’Union européenne en prenne conscience et cesse d’encourager le low cost, le dumping social qui en découle et les subventions dont il bénéficie.

Twitter

Agenda

> Voir tout l'agenda

Newsletter



Recherche

Loading

Sites proches

 

 

 

© Karima Delli - www.karimadelli.eu
Réalisation: www.nizaruth.be - www.afd.be