La France soutient une taxe kérosène au niveau européen...mais la refuse chez elle ! 06/06/19

 

Ce jeudi 6 juin a lieu au Luxembourg une réunion du Conseil en charge des transports et télécommunications européens. Parmi les nombreux points à l’ordre du jour, figurait notamment la taxation de l’aérien afin de lutter contre les émissions de gaz à effet de serre.

Karima Delli, députée membre du Groupe Vert-ALE et Présidente de la Commission Transports du Parlement européen : « Alors que des jeunes européens ont lancé une pétition pour réclamer une taxe sur le kérosène, les 28 se penchent enfin sur la question de la taxation de l’aérien : comme l’a affirmé la Commission européenne dans une étude fuitée récemment, ce secteur est sous-taxé. Le kérosène est le dernier carburant fossile non-taxé, ce qui est aberrant alors que 194 États se sont engagés à sortir des énergies fossiles. Et les vols intérieurs bénéficient encore d’une TVA réduite, comble de l’absurde quand on sait que le train couvre les mêmes distances ! Pour un résultat catastrophique, puisque le secteur aérien émet plus de 3% des émissions mondiales de CO2, chiffre qui devrait exploser dans les années à venir.

Certains agissent déjà chez eux. La Suède, sous pression d’un mouvement citoyen qui a décidé de ne plus prendre l'avion pour agir concrètement en faveur du climat. Les Pays-Bas, qui se sont engagés à taxer l’aérien sur leur sol si rien n’est fait au niveau européen d’ici 2021. La France, quant à elle, ne suit pas ces pays exemplaires. Elle pourrait pourtant taxer le kérosène sur les vols intérieurs, mettre en place une contribution climat sur les billets au départ de la France, et fixer une TVA normale sur les vols internes au ciel européen avec les partenaires européens volontaires, générer ainsi 3.5 milliards d’euros de recettes fiscales, sans aucun dommage sur l’emploi. Après tout, Mr Macron a bien cherché à être exemplaire pour plaire à Mme Merkel, pourquoi ne pas tenter d’être exemplaire en matière climatique pour sauver les générations futures ?

Cette hypocrisie n’est pas sans conséquence. Car c’est manquer d’en finir avec cette concurrence déloyale dont profite l’aérien par rapport au ferroviaire. C’est en particulier manquer l’opportunité de relancer les trains et notamment les trains de nuit, que réclament des millions d’Européennes et Européens, parce que le rail émet 40 fois moins que l'aérien ! »

Lien vers la pétition pour mettre fin à l'exemption de taxe sur le carburant d'aviation en Europe :

https://www.endingaviationfueltaxexemption.eu/?page_id=487

Twitter

Agenda

> Voir tout l'agenda

Newsletter



Recherche

Loading

Sites proches

 

 

 

© Karima Delli - www.karimadelli.eu
Réalisation: www.nizaruth.be - www.afd.be